RESTAURANT

Très peu de restaurants passent l’épreuve du temps.
Non seulement le restaurant Bonaparte offre un service
« français classique » depuis plus de 30 ans, mais le restaurant est plus populaire que jamais. Vous vous demandez pourquoi ?

Imaginez une lumière douce éclairant une orchidée posée sur une nappe blanche.

Expérimentez l’ambiance romantique d’un diner intime.

Profitez de la décoration contemporaine combinée aux murs en pierres historiques

Savourez une cuisine raffinée, préparée avec un savoir-faire français et proposant les meilleurs produits frais régionaux.

Tout cela, ainsi que la constance dans la qualité des aliments et l’excellence du service, nous place et nous maintient au-dessus de la mêlée.

Trois salles décorées avec goût dans le style Empire, qui dominait l’époque napoléonienne, donnent au restaurant le caractère intime que les clients apprécient.

L’Impératrice, avec sa cheminée, son buffet majestueux et ses panneaux muraux français.

La Verrière, avec ses vitraux, ses portes françaises et son plafond de verre offre une belle luminosité et l’ambiance romantique que vous recherchez.

Le Hall Central est la pièce centrale, située au cœur de l’action.

Le Bar Bonaparte est un espace pour prendre un verre ou commander un repas de notre menu. Vous n’avez pas à rester seul lorsque vous voyager seul. Venez discuter et nous parler de vous, de votre journée et de vos aspirations.

Gérard Fort notre chef, et ses recettes

Originaire de l’ouest de la France, Gérard Fort a trouvé son chemin vers la cuisine du Bonaparte dès son arrivée au Québec en 1991.

Ayant travaillé en Auvergne, en Savoie, dans le sud de la France et dans sa région natale de Vendée, il garni ses assiettes de saveurs régionales et de cuisine française traditionnelle.

Pour ceux qui recherchent l’authenticité dans la cuisine française classique, le Bonaparte est devenu un standard, tout comme les plats pour lesquels le restaurant a fait sa renommée : le homard à la vanille, la terrine de gibier sauvage maison, le ravioli de champignon, le confit de canard ou le tartare.

Pour Gérard, ainsi que pour nos habitués retirer ces classiques du menu serait impensable!